Astuces

Comment faire votre propre confiture de poires

Épicée à la cannelle et aux clous de girofle, cette confiture de poires ne nécessite pas de pectine pour épaissir et vous n’aurez pas à débourser de sommes importantes dans une boutique d’épicerie fine.

Comment faire votre propre confiture de poires

Confiture de poires

Pour environ 1,5 litre (6 pots d’une demi-pinte)

  • 2 kg (8 tasses) de poires pelées, épépinées, hachées ou broyées grossièrement
  • 1 kg (4 tasses) de sucre
  • 5 ml (1 c. à thé) de cannelle moulue
  • 1 ml (1/4 c. à thé) de clous de girofle moulus

1. Dans une grande casserole non réactive ou un faitout, mélangez les poires, le sucre, la cannelle et les clous de girofle. Sur un feu assez doux, laissez mijoter le mélange, à découvert, jusqu’à ce qu’il devienne épais, soit environ une heure et demie à deux heures. Mélangez de temps en temps pendant la cuisson, et mélangez de plus en plus souvent alors que le mélange s’épaissit.

2. Retirez la casserole du feu; écumez et jetez toute la mousse qui remonte à la surface. Versez à la cuillère la confiture chaude dans six bocaux chauds stérilisés de 250 millilitres (1/2 pinte) à large ouverture, en laissant six millimètres (1/4 de po) d’espace entre le haut de la confiture et le rebord du pot. Essuyez les bords, recouvrez et laissez 10 minutes dans de l’eau bouillante. Séchez, étiquetez et datez. Rangez les pots de confiture dans un endroit frais et sombre. Une fois la confiture ouverte, conservez-la au réfrigérateur.

Conseil utile: Pour faire une bonne confiture, gelée ou marmelade, trois éléments doivent agir en harmonie: l’acide, la pectine et le sucre. Si les proportions d’un ou de plusieurs de ces éléments ne sont pas respectées, vous pourriez être déçu du résultat.

  • Acide: Ajouté au mélange par l’entremise de jus d’agrumes (généralement du citron) ou de l’acide tartrique, il améliore à la fois le goût et l’aspect du produit fini et, associé avec la pectine, il aide le mélange à gélifier.
  • Pectine: La plupart des fruits contiennent naturellement une certaine quantité de pectine qui est libérée lorsque le fruit est bouilli. La pectine est en outre disponible sous des formes liquides et en poudre. Si vous faites de la mise en conserve régulièrement, il est bien d’en avoir sous la main, juste au cas où votre confiture, votre marmelade ou votre gelée ne serait pas très coopérative. Suivez attentivement les instructions du fabricant.
  • Sucre: Un autre élément du gélifiant, le sucre (soit de betterave ou de canne) aide également à préserver le fruit et fait vraiment ressortir sa saveur en plus d’adoucir un éventuel goût amer, comme celui du citron.

Articles populaires

To Top